samedi 19 novembre 2011

Sur la fracture numérique (2)

La fracture numérique ne se mesure seulement entre pays mais aussi au niveau national, entre secteurs urbaines, scolarisés ou non, entre communautés culturels, entre générations, etc.

Dans ce sens et malgré tous les efforts de la part des gouvernements et des différents acteurs sociaux, des nombreuses personnes n’ont pas accès aux technologies et pire encore, il y a certains qui ont accès mais ne se sont pas approprie de outils et ne profitent pas effectivement des possibilités qu’elles offrent.
Dans ce contexte est très important que dans les secteurs où les technologies ont été implantées et développées, se fassent les efforts nécessaires pour: générer plus d’intérêt dans les individus, un changement de leur vision de la technologie, le développement des nouvelles compétences et peut être le plus important perdre la peur face aux relations avec les avances technologiques.

Pour arriver à ceci, il est nécessaire que les gouvernements et les établissements qui ont à sa charge l’utilisation des TIC, prennent des initiatives visant la multiplication des projets de l’alphabétisation numérique, le développement des connexions et la réduction des frais d’accès et des équipements.